Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 17 janvier 2018 à 20h30

FILM - DÉBAT : La POSTE : l’humain sacrifié au nom de la compétitivité

Pour quelles raisons démantèle-t-on progressivement la Poste ?

Quelles sont les conséquences sur les personnels, les usagers?

On nous fait croire qu'il n'y a aucun moyen de sauver ce service public. Est-ce vrai ?

Autant de questions auxquelles nous devons répondre afin de défendre en toute connaissance de cause La Poste et ses missions au service de tous, sur tout le territoire.

Nous assistons depuis les années 90 à une marche en avant vers la privatisation.

Les enjeux sous-jacents : Rendre la Poste plus compétitive , en pleine libéralisation, et permettre à l'Etat de se désengager .
L'Etat choisit de se plier aux directives de l'Union Européenne sur les économies budgétaires.

Sur le terrain, la principale variable d'ajustement reste le personnel.

Depuis des années, les effectifs diminuent. Plus de 30% des agents sont des intérimaires, peu formés et précaires. Les bureaux les moins rentables ferment les uns après les autres. Un service minimum est assuré au guichet. Toutes les opérations des agents sont minutées,…

Le mal-être et l'état d'épuisement des personnels de la Poste n'ont jamais été aussi palpables

Ce démantèlement progressif en vue d'une privatisation a deux buts :

- Intéresser de futurs investisseurs privés. C'est pourquoi l'objectif central de La Poste devient dégager des bénéfices chaque année, et non plus le service du public
- Profiter du mécontentement des usagers qui ont l'impression, à juste titre, que La Poste fonctionne mal, qu'elle ne répond pas efficacement à nos attentes. Et relancer l'idée (fausse) que la seule solution pour la rendre plus efficiente et réactive serait de la privatiser.

Mais est-ce cette Poste-là que nous voulons ?
Une entreprise qui épuise et précarise ses personnels, qui abandonne les villages et les services non rentables, tout ça pour dégager des bénéfices dont profiteront au final seulement quelques gros actionnaires ?

En 2009, une votation citoyenne a montré que 90% des 2 millions de votants votants étaient contre une privatisation de la Poste.

Nous ne pouvons laisser les politiques tourner le dos à la volonté populaire

Il est nécessaire que chacun s'empare du sujet afin de combattre ces orientations libérales et sauver nos services publics, garants d'équité et de solidarité.

Venez discuter, venez témoigner.
Débat en présence de responsables syndicaux PTT SUD et CGT

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir